Skip to Store Area:

Kits-Discount

S'inscrire à la Newsletter 

DORNIER Do335A "PFEIL"

plus de vues

DORNIER Do335A "PFEIL"

Disponibilité :

Prix normal : 209,90 €

Prix vente flash : HT : 148,68 € TTC : 178,42 €

Description rapide

Le Dornier Do 335 Pfeil (en français : « flèche ») est un avion de chasse construit par l’Allemagne nazie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il avait des performances de vitesse...
Référence HKM32008
Date d'arrivée 20 mai 2016
Sous catégorie Avions
Marque / Fabricant HK MODELS
Type d'article Maquettes plastique
Echelle : 1/32
Le Dornier Do 335 Pfeil (en français : « flèche ») est un avion de chasse construit par l’Allemagne nazie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il avait des performances de vitesse particulièrement élevées pour un avion propulsé par des moteurs à piston classiques. Le Dornier Do 335 fut conçu à l’origine pour servir comme bombardier rapide (sous le nom de Do P 231). Mais sa construction particulière (avec deux moteurs en configuration push-pull : l’un à l’avant en position classique, l’autre dans l’arrière du fuselage de l’appareil en propulsion), qui lui assurait des caractéristiques de vitesses élevées, poussa la Luftwaffe à en faire un chasseur. Cet appareil, considéré d’une modernité écrasante par rapport à tous les appareils à pistons de l’époque, avait le gros défaut de requérir une masse de métaux stratégiques phénoménale à une époque où l’Allemagne les rationnait, ce qui lui valut un développement long et une construction de la présérie tardive, retardant de ce fait une mise en service qui n’eut finalement jamais lieu. On envisagea un temps une construction d’une variante à moteur DB603 tractif et à turboréacteur JuMo004b propulsif ainsi que, en collaboration avec Heinkel, d’une version de nuit biplace (Dornier 535). Le Do 335 ne connut qu’une courte utilisation au sein de l’Erprobungskommando 335, une unité d’évaluation opérationnelle, qui ne rencontra que rarement les appareils alliés. Dans son livre Le Grand Cirque, l’as français Pierre Clostermann raconte une des premières rencontres en combat d’un Do 335 avec l’aviation alliée, en avril 1945. À la tête d’une patrouille de quatre Hawker Tempest de l’escadron 3 de la Royal Air Force dans la région d’Osnabrück, au nord de l’Allemagne, Clostermann rencontra par chance un Pfeil isolé au ras des arbres. Ayant détecté la menace, le pilote allemand fit demi-tour à vitesse maximum. Un seul des quatre Tempest réussit à se mettre en position de tir (sans résultat), mais le très rapide Do 335 distança aisément ses poursuivants malgré la vitesse de pointe supérieure à 750 km/h du Tempest. Notamment en raison de son concept de motorisation en tandem et de son siège éjectable, les Do 335 et ses plans furent intensément recherchés par les unités alliées d’évaluation de matériel allemands. La course au Do 335 fut remportée par les Américains et les Britanniques qui se partagèrent les exemplaires qui n’avaient pas été sabotés ou détruits. Ceux-ci furent l’objet d’études intenses et engendrèrent quelques prototypes aux États-Unis reprenant, notamment, le principe de traction à piston et de propulsion par réaction. Ces successeurs du Do 335 et de ses variantes envisagées n’eurent cependant aucun succès, déjà dépassés par les appareils à seule propulsion par réaction tels que le F-86 Sabre. La France elle aussi récupéra deux exemplaires de cet avion, un monoplace et un biplace, qui furent testées par le Centre d’essais en vol de Brétigny-sur-Orge, en particulier par le capitaine Receveau, après la fin de la guerre. 2 figurines en résine sont inclues dans ce kit.